Skip links

L’OMS recommande un air intérieur propre pour empêcher la propagation du COVID-19

Compte tenu du COVID-19, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a émis des conseils pour améliorer l’air intérieur. Le risque d’être infecté est plus grand dans les zones surpeuplées et mal ventilées où les personnes infectées passent de longues périodes ensemble. En prenant des mesures dans le domaine de la ventilation, complétées par l’épuration de l’air, la qualité de l’air est améliorée et le risque de propagation du virus est réduit.

Que sait-on de la transmission et de la propagation du virus?
Les connaissances sur la transmission du virus SRAS-CoV-2 évoluent constamment. La transmissibilité du virus dépend de la quantité de virus viable émise par une personne, du type de contact avec les autres, de l’environnement et des autres mesures prises. Le virus peut se propager par la bouche ou le nez d’une personne infectée sous forme de petites particules liquides lorsque la personne tousse, éternue, chante, respire fortement ou parle. Les particules ont différentes tailles, allant des grosses gouttelettes respiratoires aux plus petits aérosols.

Le risque de zones encombrées et mal ventilées
La transmission par aérosol peut avoir lieu dans des zones surpeuplées et mal ventilées, où les personnes infectées passent de longues périodes. Il est donc important de garantir un air propre suffisant et le respect des mesures (d’hygiène) pour réduire le risque d’infection au COVID-19.

Comment créer un air intérieur pur?
De l’air pur est introduit dans une pièce par ventilation. Le but général de ceci est de s’assurer que cet air est sain à respirer. La ventilation du bâtiment comporte trois éléments de base: la vitesse de ventilation, la direction du flux d’air et la distribution de l’air. Dans cette dernière partie, il est important que les polluants atmosphériques générés dans chaque partie de la pièce soient éliminés de manière efficace et efficiente.

Le rôle de la purification de l’air pour générer suffisamment d’air pur
Il existe trois méthodes qui peuvent être utilisées pour ventiler un bâtiment: la ventilation naturelle, mécanique et hybride (mode mixte). En fonction de l’espace, il est recommandé aux Pays-Bas d’utiliser un certain taux de ventilation; cela signifie combien de fois par heure l’air total d’une pièce doit être rafraîchi. Si les options de ventilation ne sont pas suffisantes pour générer cette quantité d’air propre requise, il est recommandé d’utiliser des purificateurs d’air mobiles pour compenser ce soi-disant manque de ventilation.

Le danger de l’air extérieur pollué
La pollution de l’air extérieur est un problème majeur qui touche tous les pays. Cette pollution cause environ 4 millions de décès prématurés dans le monde chaque année dans les zones urbaines et rurales. Sans les mesures correctes, l’air extérieur pollué est amené par un système de ventilation ou une fenêtre ouverte. Les purificateurs d’air peuvent être utilisés dans de telles situations pour filtrer les particules nocives de l’air intérieur.

Plan étape par étape de l’OMS pour créer un air intérieur propre
Sur la base de recherches approfondies, l’OMS a élaboré une feuille de route pour améliorer l’air intérieur des bâtiments. Pour plus d’informations sur les étapes à suivre, veuillez vous référer au rapport, téléchargeable via l’image en bas de ce message.

Contacter
Cherchez-vous de l’aide pour créer un environnement de travail sain? Nous sommes spécialisés dans le nettoyage de divers types de pollution de l’air intérieur depuis plus de 45 ans. Nos conseillers se feront bien entendu un plaisir de vous informer des possibilités pour votre situation spécifique. Vous pouvez nous contacter via request@euromate.com.

Cliquez sur l’image pour télécharger le rapport

Interactions du lecteur